Lever poussif

T se leva difficilement après sa terrible nuit de veille.
Elle avait un mal de crâne phénoménal.
Compressé,
il explosait de douleur.
Sa fatigue était telle
qu'elle demeurait dans l'abrutissement le plus compact,
hébétée
figée dans une attitude à présent familière
yeux clos
ses paumes couvrant ses oreilles
ses doigts se rejoignant sur son occiput.

 

  

Chronique délirante 3

 


texte obtenu sous la contrainte de plusieurs consignes: Exercice méthodologique d'écriture (MSE)

 


COMMENTAIRES:


On dirait une poésie, j'aime beaucoup. Biz
de klodd le 2012-04-15 à 14h19