Les ruines antiques du Decauville éblouissant

 

J' avais attendu le vendredi
avec
ce même désir douloureux
qui supplante
toute fatigue du voyage.

Les rails du Decauville luisaient sous le soleil en son midi, ce n'était pas lui qui m'avait ramenée ici, mais la mission américaine!

Capturer un petit animal rare destiné aux expériences de laboratoire les plus sophistiquées.

Je devais le débusquer, l'apprivoiser pour mieux pouvoir m'en emparer.

Comment et où le trouver sans l'aide des chiens?

Au pied de ce palmier touffu?  A l'ombre de cet alignement de colonnes? Au plus haut du théâtre antique, à la dernière rangée de ses gradins? Entre les ruines de ces voies étroites encaillassées de calcaire luisant?

Je me suis assise un moment...
en contrebas, l'eau était si paisible, si translucide, qu’on distinguait très clairement la sombre géométrie des blocs de béton engloutis.

"what will you do, then ?"

Je posséde cette fidélité sans faille,
ce discernement si aigu qu'ils me sculptent avec autant de précision que le laser!
Je savais qu'il n’y aurait jamais circonstance plus favorable.

J'ai secoué ma torpeur et mon rêve
et d'un pas sûr et souple je me suis dirigée vers la double rangée de métal bouillant.

 

 

Lettre 2


Chroniques perdues